Karim Lahidji, président de la Fidh : "Il ne faut pas que la constitution tunisienne reste lettre morte" | RTCI - Radio Tunis Chaîne Internationale
LIVE RADIO

Actualités : Focus

focus

Karim Lahidji, président de la Fidh : « Il ne faut pas que la constitution tunisienne reste lettre morte »

A l’occasion d’un séminaire sur « Les mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits humains et le rôle des avocats dans la défense des droits et libertés » qui se tiendra demain à la maison de l’avocat, Le président de la Fédération internationale des droits de l’homme, Karim Lahidji, est à Tunis. Il avait été élu lors du 38e congrès de la FIDH en mai 2013. Il nous fait l’honneur d’être parmi nous ce soir. Lui, l’iranien, qui en raison de ses activité en faveur des droits de l’Homme a dû s’exiler à Paris depuis mars 1982. Avec lui nous parlerons de la situation générale des droits de l’homme dans le monde et particulièrement en Tunisie et nous évoquerons l’affaire des assassinats de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi.

|

Suite des actualités

radio Rtci

Programmes et services

journaux

wideget-sport

Suivez notre page Facebook

Sondage

Êtes-vous optimiste pour l'avenir de la Tunisie ?

Loading ... Loading ...

Newsletter