LIVE RADIO

Actualités : Elections 2014

frontiere-tunisie-libye

Les barrières de sécurité à la frontière tuniso-libyenne s’étendront au delà de Dhiba

La longueur des barrières de sécurité qui seront dressées tout au long de la frontière tuniso-libyenne sera augmentée de 40 kms et s’étendra au delà du point frontalier de Dhiba, a annoncé samedi le ministre de la défense Farhat Horchani, en visite au Sud du pays pour inspecter le tronçon du projet situé à Ben Guerdane.

La ligne des barrières de sécurité se prolongera sur une distance de 220 kms partant du poste-frontalier de Ras Jedir. Dans une deuxième étape le projet atteindra Borj El-Khadra, à l’extrême sud du pays, pour « sécuriser la totalité des frontières tunisiennes », a indiqué M. Horchani, qui était accompagné des ministres de l’agriculture, de l’équipement et de l’industrie.

Les barrières de sécurité consistent en un ensemble de tranchées de 2 mètres de profondeur, la mise en place de sacs de sable et la construction de postes de contrôle tout au long de la frontière tuniso-libyenne, en préservant la propriété privée et s’approchant le plus possible des frontières.

Une ligne de dix kms de barrières est d’ores et déjà réalisée par le ministère de la défense, en coordination avec les ministères de l’équipement, chargé des aspects d’ingénierie, et celui de l’industrie.

Les délais de réalisation du projet ont été écourtés pour finaliser le projet d’ici fin décembre. Neuf promoteurs privés participeront au projet pour accélérer le rythme des travaux.

« Ce projet permettra de réduire la contrebande de marchandises et d’armes qui prospère dans cette région profitant des caractéristiques du terrain », a expliqué M. Horchani. Il ajoute que ce projet contribuera à protéger la Tunisie de la contrebande, du terrorisme et à sécuriser les frontières.

Les barrières de sécurité ne remplacent pas la zone tampon délimitée par un cadre juridique et décidée par le président de la République, a expliqué le ministre. « Les barrières de sécurité sont des ouvrages qui resteront en ces lieux y compris après la levée de la zone tampon », a-t-il précisé.

De son coté, le ministre de l’agriculture Saad Seddik a expliqué que son département coordonne avec la défense pour aménager des pistes et des passages entre les barrières pour faciliter l’accès des troupeaux aux pâturages qui s’étendent entre Ben Gherdane et la région de Dhiba passant par la région d’El Ouaara.

Suite des actualités

radio Rtci

Programmes et services

journaux

wideget-sport

Suivez notre page Facebook

Sondage

Êtes-vous optimiste pour l'avenir de la Tunisie ?

Loading ... Loading ...

Newsletter