LIVE RADIO

Actualités : Monde

27094606

Résultats présidentielle 2022 : Emmanuel Macron en tête, Marine Le Pen devance Jean-Luc Mélenchon d’une courte tête

Le duel de 2017, annoncé depuis des mois, aura bien lieu. Le président sortant, Emmanuel Macron, va affronter, pour la seconde fois, la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen.

Les Français ont tranché : ils veulent rejouer le match d’il y a cinq ans. Dimanche 10 avril, jour du premier tour de l’élection présidentielle 2022, les électeurs ont choisi de qualifier Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour. « Les deux qualifiés sont bien Emmanuel Macron et Marine Le Pen, mais Jean-Luc Mélenchon est très proche, et l’écart s’est resserré », a expliqué Brice Teinturier, directeur d’Ipsos-Sopra Steria.
Macron et Le Pen en tête. Le président sortant obtient 27,6% des suffrages, selon notre estimation Ipsos-Sopra Steria, contre 24% il y a cinq ans. La candidate du RN, en lice pour la troisième fois, récolte 23% des voix, toujours selon notre estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, France 24/RFI/MCD, Public Sénat/LCP Assemblée nationale et Le Parisien. C’est mieux qu’en 2017, où elle avait obtenu 21,3% des suffrages.

Zemmour et Dupont-Aignan soutiennent Marine Le Pen pour le second tour. Arrivé loin derrière avec 7,2% des voix, Eric Zemmour a été le premier candidat à appeler à voter pour la candidate du Rassemblement national. « Je ne me tromperai pas d’adversaire », a martelé le candidat d’extrême droite. Il a été suivi quelques minutes plus tard par Nicolas Dupont-Aignan (2,1%), qui avait déjà soutenu la candidate du RN en 2017.

Six candidats appellent à faire barrage à l’extrême droite. Jean-Luc Mélenchon (LFI), Valérie Pécresse (LR), Anne Hidalgo (PS), Fabien Roussel (PCF), Yannick Jadot (EELV) et Philippe Poutou (NPA) ont appelé à faire barrage à l’extrême droite au second tour, soit en votant pour le président sortant, soit en ne donnant aucune voix à Marine Le Pen.

Mélenchon troisième homme, suivi de Zemmour, Pécresse et Jadot. Il ne termine pas quatrième comme en 2012 et 2017, mais troisième. Avec 22,2% des suffrages, selon notre estimation, Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, fait mieux qu’il y a cinq ans, où il avait obtenu 19,58% des voix. Loin derrière lui suit le candidat d’extrême droite Eric Zemmour, qui finit bien en deçà de ses ambitions initiales avec 7,2% des suffrages. Il est talonné par la candidate LR Valérie Pécresse qui, avec 4,8% des voix, réalise le pire score pour le parti traditionnel de droite sous la Ve République. En 2017, le candidat de sa famille politique, François Fillon, avait totalisé 20,01% des suffrages malgré les affaires. Yannick Jadot, le candidat EELV, obtient, lui, 4,7% des voix, un score bien éloigné des prétentions des écologistes en début de campagne. Impossible néanmoins de comparer à 2017 puisque ces derniers s’étaient rangés derrière le candidat du PS.

Les scores des autres candidats. Avec 2,3% des voix, le candidat communiste, Fabien Roussel, est en dessous de la barre fatidique des 5%, qui permet de se faire rembourser ses frais de campagne. Il est devancé par le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle, qui, avec 3,1% des suffrages, triple son score de 2017 (1,21%). La catastrophe était annoncée, elle s’est bien réalisée : avec 1,7% des voix, la candidate du PS, Anne Hidalgo, entraîne le Parti socialiste dans une crise profonde. Nicolas Dupont-Aignan fait moins bien qu’en 2017 (4,7%) puisqu’il totalise 2,1% des voix. Les deux candidats trotskistes ferment le bal : Philippe Poutou obtient 0,7% et Nathalie Arthaud 0,6%.

L’abstention estimée à 26%. Selon notre estimation Ipsos-Sopra Steria, un peu plus d’un quart des Français ont boudé les urnes dimanche.

https://www.francetvinfo.fr/

Suite des actualités

radio Rtci

Programmes et services

journaux

wideget-sport

Suivez notre page Facebook

Sondage

Êtes-vous optimiste pour l'avenir de la Tunisie ?

Loading ... Loading ...

Newsletter