LIVE RADIO

Actualités : Nationale

covid tunisie

Faycel Ben Salah : La situation épidémiologique actuelle était prévisible

Le directeur général de la santé, Faycel Ben Salah, a déclaré que la situation épidémiologique actuelle avec le nombre de décès enregistrés (plus de 1100 décès) était prévisible. S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue, mardi à Tunis, le responsable a indiqué que pour pouvoir surmonter cette crise sanitaire, il faut multiplier les efforts et prendre les précautions nécessaires dans tous les secteurs. Il a ajouté que si le Tunisien continue à prendre les mesures préventives à la légère, le nombre de décès va se multiplier d’ici la fin de l’année.

L’amélioration de la situation reste tributaire de l’implication et de l’engagement du citoyen. “Si nous avons respecté les mesures et assumé notre responsabilité sociale mais aussi sanitaire, nous n’aurions pas dépassé les 400 décès”, a-t-il dit. Selon une étude effectuée au cours d’octobre courant le respect des mesures de sécurité a diminué durant cette deuxième vague surtout dans les rangs des jeunes. “On ne peut pas combattre le Covid19 en renforçant le secteur de la santé, uniquement, mais en réduisant le nombre de contaminations et en respectant davantage les mesures de prévention.

De nouvelles mesures

Pour faire face à cette situation, le ministère de la santé a renforcé les mesures préventives à travers notamment le renforcement de la première ligne de lutte contre la maladie. ” Le ministère œuvre à rapprocher les services des citoyens dans toutes les régions du pays et à doter les hôpitaux régionaux et locaux des lits d’oxygène nécessaires “, a-t-il annoncé.Et d’ajouter, ” nous sommes passé de 100 à 350 lits actuellement dans le secteur public et nous nous efforçons d’atteindre les 1000 lits dans les deux prochaines semaines “Selon lui, le ministère est aussi en train de négocier avec le secteur privé pour 900 lits d’oxygène supplémentaires.Ben Salah a aussi fait savoir que d’ici 2 semaines, le ministère mettra à la disposition des citoyens des mécanismes de tétéconseil et de téléconsultation (prescription médicales, conseil) dans le cadre de la consolidation des services de proximité.

Il a aussi annoncé le lancement, lundi, d’une ligne verte de soutien psychologique.Sur un autre plan, le ministère a mobilisé 200 lits de réanimation opérationnels en plus des 1300 lits d’oxygène, a-t-il dit, affirmant que l’existence de lits inoccupé est due à la répartition géographique de ces derniers.En plus des équipements, le ministère a aussi consacré un capital humain, dont un responsable Covid dans chaque établissement pour gérer tous les services liés au COVID.

” Malgré cet effort, nous sommes toujours incapables de répondre aux besoins existants “, a reconnu Ben Salah, ajoutant qu’un mécanisme de gestion exceptionnelle des marchés pour la crise sera mis en place afin d’accélérer les achats et éviter les procédures administratives lentes qui caractérisent les marchés publics.Ben Salah a, dans un autre contexte, nié l’existence d’une intention de décréter le confinement obligatoire qui affaiblit, selon lui, la capacité du citoyen à gérer les autres contraintes de la vie quotidienne.

” Il s’agit plutôt de pouvoir trouver une adéquation entre les besoins du citoyens en terme de santé et ses besoins pour faire face à cette pandémie sur le plan social.La Tunisie qui doit combattre le Covid19, ne peut pas ignorer les maladies chroniques, a-t-il dit. C’est pourquoi, il a été décidé, selon Ben Saleh, de consacrer 40% des capacités du secteur de la santé aux patients covid.

” Nous avons une obligation de moyens mais pas une obligation de résultats et nous ferons tout pour être à la hauteur de cette obligation “, a-t-il conclu.

Suite des actualités

radio Rtci

Programmes et services

journaux

wideget-sport

Suivez notre page Facebook

Sondage

Êtes-vous optimiste pour l'avenir de la Tunisie ?

Loading ... Loading ...

Newsletter