LIVE RADIO

Actualités : Culture

homme qui a vendu sa Peau

GFF 2020 : « L’homme qui a vendu sa Peau » de Kaouther Ben Hania remporte le prix du meilleur long métrage de fiction arabe

« The man who sold his skin » (L’homme qui a vendu sa Peau) de Kaouther Ben Hania a remporté, vendredi soir, « El Gouna Star », un prix doté de 20.000 dollars, décerné par El Gouna Film Festival (GFF) au meilleur long métrage de fiction arabe.

Le Palmarès de la 4ème édition de ce festival égyptien organisé du 23 au 31 octobre 2020, a été dévoilé lors de la cérémonie de clôture diffusée en ligne.

La chanteuse tunisienne basée aux États-Unis d’Amériques Emel Mathlouthi a ouvert le bal par un bouquet de ses plus belles chansons.

El Gouna a accueilli cette année des œuvres provenant de 48 pays, sachant que 16 films de fiction sont en compétition et 10 œuvres ont fait leur première à El Gouna.

Dans les compétitions internationales, trois films ont remporté les Etoiles d’or d’El Gouna, attribuées au LM de fiction « Quo vadis, Aida? » de Jasmila Žbanic (50,000 dollars), au documentaire « Days of Cannibalism » de Teboho Edkins (30.000 dollars) et au court métrage « Being My Mom » de Jasmine Trinca (15.000 dollars).

Le film de Ben Hnia (104 mn) figurait dans la liste des films en compétition des longs métrages de fiction.

Le jury a décidé de récompenser « une histoire ambitieuse et complexe qui fait usage de beaucoup d’humour noir pour traiter la question du choc des civilisations, l’ambiguïté de l’époque actuelle et la détresse des déplacés de la guerre en Syrie… »

Recevant le prix, Khaouther Ben Hania a déclaré vouloir dédier ce prix « à tous les réfugiés dans le monde qui sont le véritables héros de notre époque. ». Elle a mentionné le thème d’une œuvre qui aide à transmettre la position arabe en ces temps difficiles.

La réalisatrice a salué toutes les parties ayant contribué à la réalisation de son film, citant notamment « le ministère des Affaires Culturelles et le Centre national du cinéma et de l’image CNCI ».

Elle a aussi rappelé que son film avait participé à la plateforme « Cine Gouna Spring Board » de la 2e édition de GFF alors qu’il était encore en phase de développement.

Cette fiction a été projeté en avant-première arabe à l’ouverture du festival GFF. Sa première mondiale avait eu lieu en Italie lors de la 77e édition de la Mostra de Venise où elle a décroché deux prix dont un dans la section « Orizzonti ».

Lors d’une cérémonie organisée la veille de la clôture pour les projets de films , «Streams» de Mehdi Hmili et «Communion» de Nejib Belkadhi ont remporté une aide de 10.000 dollars, chacun. Ces films figuraient dans la plateforme Cinegouna SpringBoard qui est dédiée aux films de la région arabe.

En cette conjoncture sanitaire exceptionnelle, El Gouna Film Festival a été le premier grand festival cinématographique à se tenir dans la région arabe.

Un large dispositif sanitaire a été prévu tout au long de cette édition marquée par les restrictions liées à la pandémie de la Covid-19 afin d’assurer la sécurité du public et des invités.

La tenue du festival constitue une lueur d’espoir pour les cinéphiles et les professionnels du secteur cinématographique lourdement frappé par les restrictions en lien avec la crise sanitaire

Suite des actualités

radio Rtci

Programmes et services

journaux

wideget-sport

Suivez notre page Facebook

Sondage

Êtes-vous optimiste pour l'avenir de la Tunisie ?

Loading ... Loading ...

Newsletter