LIVE RADIO

Actualités : Sport

widad-espérance

LCA-Finale retour (incidents): La FTF envoie une correspondance à la CAF, met l’accent sur des « points importants » avant la réunion d’urgence de la CAF mardi

La Fédération tunisienne de football (FTF) a indiqué mardi soir sur sa page officielle du Facebook que suite à la préparation par le président de la fédération royale marocaine de football d’un dossier en prévision de la réunion d’urgence du comité exécutif de la CAF, mardi à Paris, sur les incidents qui ont émaillé la finale retour de la Ligue des champions entre l’Espérance ST et le WA Casablanca, avoir envoyé une correspondance à l’instance continentale pour insister sur les éléments suivants:
1 – Ne pas poursuivre le match Esperance ST-WA Casablanca est intervenu après la décision par l’arbitre d’arrêter la rencontre avant la fin du temps réglementaire après avoir donné au club hôte le temps nécessaire pour revenir sur sa décision de se retirer, mais l’équipe du Wydad a campé sur sa position au su et vu de tout le monde et s’est retirée en refusant de continuer à jouer alors que le résultat était 1 à 0 pour l’Espérance ST.
2 – L’article 17 des règlements régissant la compétition de la Ligue africaine des champions prévoit explicitement la défaite de l’équipe en cas de retrait et refus de continuer à jouer, ce qui s’est réellement produit lors de la finale retour entre les deux équipes au stade de Radès. La CAF s’est appuyée sur cet article pour remettre le trophée et les médailles d’or à l’équipe gagnante.
3. Le Protocole d’assistance par vidéo (VAR) stipule dans les règlements de la compétition pour la saison 2018-2019 que toute panne pouvant affecté cette technique ou l’indisponibilité du VAR ne peut invalider le match ou influer sur le résultat. Il ne peut être en aucune manière une raison de ne pas faire disputer le match ou arrêter le jeu. De même le protocole énonce qu’un joueur, un officiel ou un entraîneur ne peut pas demander le recours à la vidéo assistance pour une action litigieuse, seul l’arbitre ayant toute latitude d’appréciation pour recourir ou non au VAR au cours du match.
4 – Demander à la Confédération africaine de football de ne pas permettre au président de la Fédération royale marocaine d’exploiter sa qualité de vice-président de la CAF pour débattre et participer à la prise de décision sur cette rencontre est conforme aux dispositions du paragraphe 16 de l’article 22 du statut de la confédération africaine.
5. L’Adoption du principe de l’égalité des chances en permettant le cas échéants à un représentant de la fédération marocaine d’assister à la réunion d’urgence du Bureau exécutif, convoqué le 04 Juin 2019, en permettant à la Fédération tunisienne de football à assister à son tour, et nous le faire savoir le plus tôt possible.
6- Le respect par la fédération tunisienne de football de son homologue marocaine, à l’instar d’autres fédérations et clubs africains, notamment des pays voisins. La FTF réaffirme sa confiance totale à l’instance continentale et appelle l’ensemble des supporters à ne pas s’écarter du cadre sportif et légal de l’affaire et son souci de ne pas porter atteinte aux relations historiques entre les deux peuples frères.

L’Espérance a conservé la Ligue des champions vendredi soir à Radès après que le Wydad Casablanca se soit retiré à la 63e minute pour protester contre le non recours à l’assistance vidéo (en panne) pour vérifier la validité du but égalisateur de Walid El Karti en faveur du Widad, refusé par l’arbitre gambien Bakari Gassama pour une position d’hors jeu. L’Espérance ST menait alors 1 à 0 sur un but inscrit en première période par le milieu offensif algérien Youssef Belaili. En finale aller, les deux équipes avaient fait match nul 1-1.

Suite des actualités

radio Rtci

Programmes et services

journaux

wideget-sport

Suivez notre page Facebook

Sondage

Êtes-vous optimiste pour l'avenir de la Tunisie ?

Loading ... Loading ...

Newsletter